La politique de sauvegarde environnementale et sociale est un outil de gestion visant à assurer la prise en compte des normes environnementales et sociales au même titre que les aspects techniques et économiques des projets et programmes.

Dans le cadre du renforcement des capacités de ses Entités Nationales de Mise en Œuvre, le Fonds d’Adaptation (FA) a accordé au Fonds National pour l’Environnement et le Climat une subvention. Cette subvention est destinée à aider le FNEC à se conformer à la politique de sauvegarde environnementale et sociale du FA grâce aux quatre activités ci-après :
• l’élaboration d’un manuel de procédures pour l’identification des risques environnementaux et sociaux des projets à financer ou à porter par le FNEC ;
• l’élaboration de procédures d’évaluation des risques environnementaux et sociaux, afin de formuler les plans de gestion des risques ;
• l’élaboration d’un mécanisme transparent et efficace pour recevoir et traiter les plaintes concernant les dommages environnementaux et sociaux causés par les projets et programmes au cours de leur mise en œuvre ;
• la formation du personnel du FNEC affecté aux tâches relatives à la mise en œuvre de la Politique Environnementale et Sociale du Fonds d’Adaptation et à l’appropriation des différents documents élaborés.
Conformément aux clauses de cet accord de financement, le FNEC a recruté un cabinet qui a produit quatre documents validés lors d’un atelier qui a regroupé toutes les parties prenantes.
A la suite de cette validation, les 23 et 24 novembre 2017, le FNEC a organisé un atelier dont l’objectif général est de renforcer les capacités de ses cadres sur les notions essentielles contenues dans les documents élaborés.
Au cours de cet atelier qui a eu pour cadre la salle de conférence du FNEC et le site du projet d’aménagement de la forêt classée d’Atchérigbé, les formateurs ont présenté quatre communications suivis d’exercices pratiques.
Première communication : Lignes directrices pour l’identification des risques environnementaux et sociaux des projets ;
Deuxième communication: Procédures d’identification des mesures d’atténuation des impacts des projets et programmes et d’élaboration d’un plan de gestion environnementale et sociale ;
Troisième communication : Procédures d’évaluation environnementale et sociale des projets ou programmes portés par le FNEC ;
Quatrièmecommunication: Mécanisme de règlement des griefs (MRG/FNEC)
L’approche andragogique adoptée par l’équipe de formateurs a favorisé un échange riche où le cadre théorique a constamment été étayé par des exercices pratiques tirés de simulations ou de situations réelles comme ce fut le cas du projet d’aménagement de la forêt d’Atchérigbé.