Mot du directeur

/Mot du directeur
Mot du directeur2017-03-22T15:27:59+00:00

Le Fonds national pour l’Environnement et le Climat (FNEC) est un instrument financier placé sous la tutelle du Ministère du Cadre de vie et du Développement Durable (MCVDD). Sa création répond à un besoin d’accompagnement et de financement des initiatives liées à la protection de l’environnement et aux changements climatiques.

En effet, les changements climatiques, plus qu’une question environnementale, constituent aujourd’hui une préoccupation de développement dont les impacts n’épargnent aucun secteur humain, aucun écosystème qu’il soit marin, désertique, forestier, aquatique ou terrestre. C’est dans ce contexte que depuis 2003, le FNEC adopte une approche de mobilisation des ressources internes selon le principe « pollueur payeur » pour accomplir efficacement sa mission. Ce principe recommande que les pollueurs et utilisateurs des ressources environnementales payent des taxes et des redevances aux fins de contribuer à la réparation des préjudices causés à l’environnement : d’où l’instauration des écotaxes. Cette expérience de financement des projets, à partir des écotaxes, basée sur les appels à projets a permis au FNEC d’être accrédité au Fonds d’Adaptation en 2011 comme Entité de Mise en œuvre des projets éligibles.

Par ailleurs, conformément au document de « Contributions Prévues Déterminées au Niveau National » (CPDN) élaboré en 2015, la République du Benin, pour réaliser ses ambitions d’atténuation des Gaz à Effets de Serres (GES) et d’adaptation aux effets néfastes des Changements Climatiques, aura besoin d’une enveloppe financière globale de 30 milliards de dollars US dont 2 milliards comme contribution du Gouvernement béninois sur la période allant de 2016 à 2030.

Conscients des enjeux et défis relatifs aux changements climatiques le gouvernement du Bénin a mis, dans son programme d’action 2016-2021, un accent particulier sur la résilience aux changements climatiques dans quasiment tous les projets et programmes de développement. D’autant par ailleurs que la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, à sa 16ème Conférence des Parties, a mis en place le Fonds Vert pour le Climat (FVC). Ainsi, pour accompagner l’accréditation du FNEC au FVC et aux autres mécanismes financiers, le Conseil des Ministres, en sa séance du 25 janvier 2017, a approuvé les nouveaux statuts du FNEC par décret N°2017-128 du 27 février 2017 du Fonds National pour l’Environnement et le Climat. Cette transformation institutionnelle élargit le champ d’actions du FNEC et renouvelle son engagement en faveur des modèles de développement sobres en carbone (atténuation) et résilients au climat (adaptation).

C’est pourquoi ce site représente à maints égards un creuset de communication et de sensibilisation sur l’écocitoyenneté qui vise à créer une synergie entre les acteurs climatiques. C’est le moment de remercier Le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable pour son rôle de facilitation à l’accès au différents mécanismes financiers, Le Ministère Allemand de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et de la Sûreté Nucléaire (BMUB), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Institut Mondial des Ressources (WRI), le Comité National sur les Changements Climatiques, etc. qui appuient les efforts du FNEC à travers le programme de préparation à l’accès au Fonds Vert pour le climat.

Dr. Appolinaire D. GNANVI
Directeur Général du Fonds National pour l’Environnement et le Climat